Reporting financier : la révolution Wealthings

Éditorial

Reporting financier: la révolution Wealthings

Reporting financier: la révolution Wealthings

Dans un marché où les fiduciaires se livrent une concurrence acharnée, rares sont celles qui offrent un service d’externalisation de la fonction comptable et financière intégré et performant.

Les fiduciaires proposent en général un service de comptabilité utilisant un logiciel de 3ce partie, auquel leurs clients accèdent à distance de manière plus ou moins facile, plus ou moins satisfaisante et dont les coûts de prise en main peuvent se révéler très significatifs.

Wealthings se démarque nettement de ses concurrents par deux facteurs clés : en premier lieu par son service clé en main qui intègre la prestation et le logiciel, en second lieu par la présentation des informations, synthétique, qui fournit une vue d’ensemble instantanée de la situation financière de l’entreprise.

Wealthings vous propose un témoignage de Challenge Optimum SA, de Sequoia Asset Management et de thespirit.tv à l’occasion d’une table-ronde sur la thématique :

« Reporting financier : la révolution Wealthings »
Jeudi 28 janvier 2016
A l’hôtel Cornavin, place Cornavin, à Genève, de 5@7

Cette table-ronde est destinée aux chefs d’entreprises, directeurs financiers, responsables de la comptabilité, qui souhaitent optimiser les coûts de leur reporting et mettre en œuvre un système de reporting basé WEB collaboratif et performant.

Comme à l’accoutumée, nous vous invitons à une verrée afin de continuer la discussion de manière informelle. Nos collaborateurs seront à votre disposition pour répondre à vos questions.

Nous nous réjouissons de vous accueillir à cette occasion.
Bien cordialement,

Patrick Thiébaud
CEO
Wealthings SA
www.wealthings.com

 

 

 

Programme

(sous réserve de modifications)

17:00
Accueil
17:05-17:25
Wealthings SA : une initiative d’entrepreneur
Patrick Thiébaud, CEO fondateur, Wealthings SA
17:25-18:05
Wealthings : atouts clés
Pierre-Noël Formigé, CEO, Sequoia Asset Management
Jean-Batiste Guillet, CEO de thespirit.tv
18:05-18:30
Reporting financier : la révolution Wealthings
David Balme, CEO, Challenge Optimum SA
18:30-19:00
Débat : pilotage financier : quels instruments pour quelles décisions ?
19:00-20:00
Verrée

Témoignage

« Wealthings a révolutionné notre reporting financier
Désireux de bénéficier d’une comptabilité en ligne plus accessible qu’à travers le seul poste fixe de notre comptable, j’ai porté mon choix en premier lieu sur une des solutions les plus répandues dans les PME à Genève. Le coût de prise en main de l’outil, exigeant plusieurs journées de formation, la hotline déficiente, souvent indisponible au moment où j’avais besoin d’elle et le manque d’intégration des modules les uns aux autres (ex: salaires, compta fournisseurs, compta clients) m’ont fait abandonner cette solution quelques mois après l’avoir mise en service. J’ai par la suite utilisé une autre solution bien connue des PME romandes, qui s’est révélée elle aussi non satisfaisante, bien que moins onéreuse, pour des raisons similaires. Ces deux solutions sont généralement appréciées des comptables qui passent la plus grande partie de leur temps de travail sur l’outil, mais moins adaptées à des chefs d’entreprise qui n’interviennent qu’à temps partiel sur ce sujet et qui, au delà des aspects strictement comptables, ont besoin d’un véritable outil de pilotage financier. En octobre 2014, un ami me recommande Wealthings, qui offre un service intégré d’externalisation de la fonction comptabilité/finances. C’est une des rares, sinon la seule, entreprise qui endosse à la fois la responsabilité de la comptabilité et celle de l’édition de logiciel comptable. Cela évite de fastidieuses négociations pour savoir si les problèmes liés à l’utilisation du logiciel résultent d’un déficit de formation ou d’un bug du logiciel. Avec Wealthings, ces problèmes, largement sous-estimés au moment de lancer l’exploitation des solutions concurrentes, sont éliminés. La solution est par ailleurs une véritable solution WEB, sans « plug in » à lancer avant de pouvoir accéder aux informations. Enfin, last but not least, la présentation des informations est hiérarchisée et permet de disposer d’une vue d’ensemble instantanée de la situation financière de l’entreprise avec, entre autres, les factures à payer, la balance âgée, les projections de cash flow et le P&L directement sur la page d’accueil. De multiples autres rapports sont possibles par un simple clic. L’interface, très intuitive, ne nécessite aucune formation préalable. De plus, les accès multi-utilisateurs sont possibles en filtrant les informations qu’on souhaite leur rendre disponibles (ex : timesheet). Contrairement à d’autres outils, je n’ai jamais redouté d’utiliser Wealthings, vraiment très convivial. Je ne peux que recommander cet outil en prenant soin d’établir au préalable le budget d’externalisation, fonction du périmètre de tâches et de responsabilités entre le personnel de Wealthings et celui de l’entreprise.
»
David Balme, CEO, Challenge Optimum SA, 7 septembre 2015

Publié dans Newsletters, Table ronde
Top