Evaluation des actifs intangibles

  • Quel entrepreneur n’a jamais souhaité sonder son organisation en profondeur ?
  • Comment évaluer le degré d’efficacité du fonctionnement et des processus internes ?
  • Comment s’assurer de la solidité des ressources fondamentales des entreprises ?

Ces questions essentielles, tous les managers se les posent, avec, dans l’esprit, plusieurs motivations : préparer une nouvelle organisation, anticiper le changement de marché, prévoir la fusion prochaine de deux filiales ou l’acquisition d’une nouvelle business unit, décider d’un investissement. La mesure des actifs intangibles consiste précisément à déceler ce que les auditeurs financiers ne peuvent mettre en lumière, faute de recul sur le fonctionnement opérationnel des entreprises.

En quoi consiste notre service ?

Challenge Optimum propose donc d’évaluer les actifs intangibles pour mettre en lumière :

  • Les intangibles humains : relations hiérarchiques et transversales, intensité des transferts de savoir-faire interne, bilan des compétences de l’entreprise, efficacité de la résolution de problèmes, fidélité et loyauté mutuelle entre les collaborateurs et la direction, qualité de la mesure de la motivation du personnel, mesure de la performance santé et sécurité au travail.
  • Les intangibles de management : qualité et adéquation de la documentation de management aux objectifs de l’entreprise : procédures, documentation opérationnelle, manuels, qualité des fournisseurs et sous-traitants, nombre et qualité des certificats de conformité systèmes, qualité du traitement des réclamations internes, qualité de la maîtrise des risques, efficacité des processus décisionnels, clarté des périmètres de responsabilités, conformité des enregistrements.
  • Les intangibles commerciaux : qualité de la mesure de la satisfaction client, qualité du traitement des réclamations clients, mesure de la qualité du réseau de distribution, mesure de l’image de l’entreprise.
  • Les intangibles techniques : qualité des brevets et licences, qualité de la R&D, performance des équipements de production, performance du système d’information, sécurité du système informatique, nombre et qualité des certificats de conformité produits, qualité du traitement des réclamations en production, performance environnementale.

Ce type de prestation est souvent très utile pour préparer la charte des engagements réciproques entre 2 entités organisationnelles sur le point de fusionner ou entre les opérations et la nouvelle direction mise en place à la suite d’une acquisition.

Mesure et protection des actifs intangibles, des hommes et de leur savoir-faire, négociation de la charte de pérennité de l’entreprise avec l’investisseur.

La crise financière que nous traversons est la résultante d’un ensemble de facteurs au premier rang desquels figure le décalage entre la valeur vénale de l’actif et sa valorisation boursière, aussi fictive que volatile, en raison de parieurs peu responsables et seulement mus par l’appât du gain de court terme. Avec la crise, une grande part des actifs à forte valeur ajoutée durable des entreprises cotées est donc, pour une période indéterminée, déclassée en deçà de leur valeur vénale. Les événements actuels traduisent une profonde crise de confiance dans la qualité de l’information financière à court terme qui trahit souvent les objectifs à long terme, seuls garants de durabilité et de solidité. Dans le même temps, les entreprises non cotées et délaissées pendant plus de 15 ans par les investisseurs font l’objet d’un regain d’intérêt, car perçues comme moins complexes et porteuses de projets de développement durable.

Cette crise est donc sans nul doute l’occasion de remettre en question le mode de valorisation des actifs tangibles et surtout intangibles des entreprises, afin de répondre à leurs impératifs de pérennité, d’autonomie financière et d’indépendance décisionnelle. Ce sont les hommes, leur savoir-faire et leurs valeurs qu’il est nécessaire de protéger au moyen d’outils qui améliorent la transparence de l’information non financière en lien avec la pérennité, la cohérence et les objectifs à long terme de la société. Par ailleurs, ces mêmes outils permettent de conforter la confiance réciproque entre l’investisseur, la PME et son management.

Quels sont les « plus » Optimum ?

Contactez-nous

GENÈVE +41 (0)22 738 13 11

Production à la demande ou selon les prévisions de vente
Histoire d’un re-engineering de processus à contrecourant des idées reçues
Lire le témoignage

Special issue concerning ISO 9001:2015

Top